Clémence Le Prévost Petit
Gestalt Praticienne

Mais qu’est-ce que la Gestalt ? #1

Mais qu’est-ce donc que la
Gestalt-thérapie ? C’est allemand ? C’est du massage ? Comment ça se prononce ?
Même si l’approche est de plus en plus connue, nombreuses sont les personnes à
ne pas connaître. Alors, il y a les définitions officielles bien sûr, que vous
pouvez trouver en cherchant sur n’importe quel moteur de recherche, et puis il
y a ce que l’on peut en dire parce qu’on l’a expérimentée. Une manière plus
incarnée et plus poétique de témoigner de ce qu’est la Gestalt, hors des
concepts mais au plus proche de l’expérience et de la sensibilité. Et c’est ce
que je vous proposerai désormais de manière régulière, de courts posts et
vidéos poétiques témoignant de mes 13 années passées au contact de la Gestalt.

J’ai pour ma part découvert la
Gestalt-thérapie quand je vivais à Barcelone. J’avais rencontrée une amie qui
étudiait cette approche de la psychothérapie. De retour en France, et après
quelques errances, j’ai décidé de démarrer une psychothérapie. L’expérience
dont mon amie m’avait parlé en Gestalt m’ayant intéressée, j’ai cherché sur
Google un.e thérapeute Gestalt et j’ai rencontré celui qui m’a ensuite
accompagnée durant de nombreuses années. La suite est une autre histoire, mais
cela a transformé ma vie !

Et vous alors, savez-vous ce
qu’est la Gestalt-thérapie ? Quels mots mettriez-vous dessus ?

Dans cette première vidéo,
j’évoque pour parler de la Gestalt-thérapie, la goutte d’eau et l’océan…
Evoquant le tout et l’unité.

Contrairement à certaines idées
reçues, la Gestalt-thérapie s’appuie sur un vaste champ

théorique. Un des éléments
fondateurs sur lesquels repose la théorie de la Gestalt est la théorie du
champ. Très schématiquement, imaginons qu’il y a l’océan, constitué de
milliards de gouttes d’eau. Parmi elle y a une goutte d’eau thérapeute et une
goutte d’eau patient. Ces deux gouttes d’eau vont être influencé par le
contexte dans lequel elles se situent, l’océan. Avec tout ce que cet océan
contient. Si une tortue passe, cela a un impact. Si il pleut cela a un impact.
Et les deux gouttes s’influencent entre elles. Si la goutte patient est très
déprimée elle va impacter la goutte thérapeute. Si la goutte thérapeute vient
de lire un livre sur la thérapie de couple, cela va impacter sa posture et donc
la goutte patient, et ce d’une façon toute autre que si le livre avait porté
sur le suicide. L’idée principale véhiculée par cette théorie est la notion
d’interconnexion. Et dans le travail de la Gestalt-thérapie nous allons porter
notre attention sur cela. Comment nous nous affectons les unes les autres et
comment grâce à notre interconnexion au sein de la relation thérapeutique nous
pouvons nous ouvrir à un nouveau champ de possibilités dans notre vie.

La Gestalt-thérapie c’est comme
la goutte d’eau et l’océan…

Un des autres principaux concepts
avec lesquels nous travaillons en Gestalt-thérapie est la frontière-contact. Il
faudrait un cours entier pour détailler ce concept mais l’idée que je trouve
importante à saisir est que c’est l’endroit de la connexion aux autres et au
monde. C’est comme une seconde peau invisible. Ce serait comme la membrane qui
entoure et délimite notre être psychique.

Que se passe-t-il à la frontière
entre moi et le monde ? Entre moi et les autres ? Entre moi et tel.le autre en
particulier ? La forme et la texture de notre frontière devrait pouvoir varier
avec les mouvements de la vie, mais elle peut s’être rigidifiée suite à
certaines expériences, être devenue trop poreuse à certains endroits, ou même
avoir été blessée. En restaurant la forme et la texture de notre
frontière-contact, nous guérissons, nous récupérons des aptitudes perdues. Et
c’est dans le lien que cela se fait. C’est dans des relations que la
frontière-contact prend forme et peut s’abîmer, c’est donc aussi dans une
relation qu’elle pourra se transformer et se réparer. Un relation qui soigne.
La relation thérapeutique.

Illustration @alice_geographie Vidéo @clemontheweb, rushs @pixabay - licence CC BY-ND

Using Format